Ecoquartier de Mantes

L’EPAMSA s’appuyant sur une  étude d’impact, dont nous soulignerons la faiblesse, semble arriver à une conclusion assez étonnante.

96 pages d’étude pour conclure :

« En conclusion, le projet d’Eco-quartier fluvial ne présente pas d’incidence significative sur les espèces d’intérêt communautaire (Européen )de la ZPS « Boucles de Moisson, Guernes et forêt de Rosny »…….

“Le projet d’Eco-quartier, porté par l’EPAMSA, ne présente pas d’incidence significative sur le réseau Natura 2000 ainsi que sur les espèces d’intérêt communautaire du secteur. »

 

L’EPAMSA semble négliger l’importance européenne, nationale régionale et départementale de la ZPS.

Tout d’abord le périmètre de la ZPS se superpose à celui d’une Zone d’Intérêt Communautaire pour les Oiseaux

Que la ZPS est aussi l’endroit de l’ile de France ou l’on compte le plus grand nombre d’espèces de flore vasculaire menacées par maille de 1 km2 (source liste rouge flore Ile de France)

Que ce biotope particulier héberge quantité de reptiles, amphibiens, lépidoptères et orthoptères qui eux-mêmes nourrissent les oiseaux qui la peuplent.

Le périmètre de ZAC est aussi intégralement couvert par la ZNIEFF 1 “Sablière de Mantes la Jolie” sa présence et sa contenance (240 hectares dont 3 hectares en ZPS ) son mentionnés dans le  DOCOB, l’EPAMSA prétend avoir consulté le DOCOB elle ne pouvait donc pas l’ignorer .

A la lecture de l’étude d’impact l’EPAMSA évoque systématiquement des solutions de report pour chaque espèce menacée Ci-dessous le plan de la ZPS et les zonages écologiques

Et ci-dessous les zones ou des projets divers menés par l’EPAMSA vont à très court terme enclaver l’entrée de la Boucle  de Moisson et créer un barrage au sud

sourcehttp://cartelie.application.developpement-durable.gouv.fr/cartelie/voir.do?carte=OIN_SA&service=DDT_78

À très court terme de nombreux projets urbains vont fortement impacter les contours immédiats de la ZPS, ainsi il ne faut pas voir le seul impact de cette ZAC, mais les impacts cumulés des projets en cours sur l’avifaune de la ZICO en général et l’avifaune de la ZPS en particulier

Alors que le Schéma Directeur  de la Région ile de France mentionne  que la continuité écologique ou rupture d’urbanisme doit se maintenir  vers les 2 boucles

Sans compter à l’intérieur de la ZAC les travaux qui vont se dérouler

Sur le bassin de la sablière ; création d’un port de plaisance (dont possibilité 22 péniches habitées )

Sur le bassin d’aviron :Creusement du bassin d’aviron afin d’obtenir une profondeur régulière de 3m50 et élargissement coté berge Sud.

Sur le bassin de liaison: Création d’une zone de ski nautique, modification des berges, zone ou nichent grèbe huppé, castagneux prob et martin pécheur, suppression du pont, création de 2 digues.

projet de stade nautique

Source http://ingesports.free.fr/2%20CAMY/120301CAMY_StadeNautique_Ph1Diag.pdf

A de nombreuses  reprises, Biotope évoque  des possibilités de report pour les espèces de la ZPS.

Il serait intéressant de savoir ou ? Car les écosystèmes des 3 bassins de la ZAC vont subir de lourds bouleversements.

Concernant les espèces inféodées aux milieux humides, il s’écoulera certainement quelques années avant que ces bassins ne reconstituent leurs écosystèmes, et encore cela n’a rien de certain.

Maintenant passons aux inventaires proprement dits :

Voici le calendrier 2011 des inventaires réalisés par Biotope : de Mai à Octobre .

Ce qui n’aurait du échapper à personne, l’inventaire présenté à l’ Ae ne porte que sur 5 mois et non pas une année complète.
Le dossier d’étude d’impact à été déposée  a l’Ae le 14 Mai 2012, les inventaires présentés à l’AE étaient donc incomplets.

Source http://portail.documentation.developpement-durable.gouv.fr/documents/cgedd/008374-01_avis-delibere_ae.pdf

 

Taggé , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.