Actualités

Retour à la page d’accueil

ALERTE SECHERESSE
2019/07/23 - Arrêté préfectoral
ACTUALITES POLLUTION
2019/02/28 - Fuite de pétrole brut sur le pipeline d’Ile de France, géré par TOTAL Raffinage France, survenue le 24 février 2019 sur la commune d'Autouillet 78

Dimanche 24 février à 22h35, au poste de contrôle, une alarme signale à l’exploitant une baisse de pression ce qui génère immédiatement l’arrêt de l’acheminement du pétrole. Lundi 25 février vers 10h 30 la fuite du pipeline est localisée à 15 km au sud du stockage de Gargenville sur la commune rurale d’Autouillet.

Une cellule de crise de la préfecture s’est rapidement constituée sous l’autorité du préfet des Yvelines, Monsieur Jean Jacques Brot, afin de coordonner les mesures nécessaires à la gestion de l’accident.

La cellule anti-pollution, CEPOL, des pompiers, est intervenue pour mettre en œuvre le pompage ainsi que le confinement du pétrole sur 3 rus qui se trouvent à proximité, les rus du « Lieutel », du « Breuil » et de la « Coquerie », ils sont affluents de la Mauldre dont les captages d’eau potable ont été fermés par précaution.

Selon un communiqué de presse de la préfecture 8 hectares seraient impactés, correspondant à un volume estimé entre 50 et 100 000 m3 soit entre 100 et 200 000 tonnes, que l’entreprise Total devra acheminer vers la filière spécialisée dans le traitement des terres polluées.

La préfecture, par un arrêté du 26 février, impose à l’entreprise Total de nombreuses mesures air-sol-eau –faune-flore qui doivent permettre rapidement l’élaboration d’un plan global de dépollution soumis à l’appréciation des services de la préfecture.

Selon le site Géorisques la commune d’Autouillet ne semble pas dotée d’un Document d’information communal sur les risques majeurs (DICRIM) ni d’un Plan Communal de Sauvegarde PCS, par contre le risque inhérent aux canalisations dangereuses est identifié.

Il nous apparait spéculatif de communiquer sur des dommages dont l’ampleur réelle ne peut à ce stade être mesurée. Notre association, membre de la CSS interentreprises de Limay-Porcheville, est conviée prochainement à une réunion d’information, nous en saurons plus à ce moment.

En savoir plus :
http://www.yvelines.gouv.fr/Actualites/Fuite-d-hydrocarbures-sur-le-pipeline-d-Ile-de-France

Auteur : Corinne Dumont, secrétaire générale d’Yvelines Environnement.

2019/03/14 - Réunions d'information le 5 mars 2019 à Autouillet et le mercredi 13 mars 2019 à Boissy-sans-Avoir

Des réunions d’informations sont organisées par les services de l’état sous la présidence de M Jean-Jacques BROT, Préfet des Yvelines, la première a eu lieu le 5 mars 2019 à Autouillet

La deuxième le mercredi 13 mars 2019 à Boissy-sans-Avoir.

Compte rendu de la dernière réunion :

18 jours après l’accident du PLIF, pas d’évolution notable depuis la réunion du 5 Mars.

Rappel : l’accident fait l’objet de deux enquêtes l’une judiciaire et l’autre administrative qui suivent leurs cours et dont les conclusions seront divulguées à l’issu de leur déroulement.

L’eau : Les analyses des eaux de surface et de l’eau potable ne démontrent pas de valeurs supérieures à la norme.

L’air : bien que les riverains ressentent encore l’odeur du pétrole les analyses ne présentent pas de dépassement des valeurs seuil. (Ni de danger pour la population selon l’ARS)

La faune : 9 oiseaux,1.5kg de petits poissons 11 gros poissons et 5 ragondins ont étés victimes de la pollution. (Marais de Bardelle et vicq)

Dépollution :

Berges :20% des berges restent à nettoyer ==> Fin : mi-avril 2019

Terres : 30 000m3 sont impactés.

La zone de chantier reste interdite à la circulation au moins pour 4 mois.

Les terres les plus polluées sont acheminées vers des centres d’incinération agrées, d’autres vers des centres de bio traitement à raison de 25 camions / jour pendant 4 mois.

Précédemment Total évoquait le remplacement complet des terres polluées, maintenant est envisagé le traitement d’une partie de celles-ci in situ sur des bio tertres, des discussions avec la chambre agricole sont en cours.

L’argument serait un gain de temps sur le retour à la normale. ==> Fin : Novembre 2019

Pipe :

La section de pipe endommagée a été mise sous scellés depuis le 7 mars soir. La levée des scellés faite le 12 mars pour début d’expertise par l’Institut de Soudure. Total pense avoir terminé sa réparation avant le 20/03/19. Ce qui n’implique pas la remise en service qui sera soumise à autorisation par un arrêté préfectoral.

Ressenti des riverains /associations locales :                        

Nombreux sont ceux qui se plaignent du déficit d’information locale.

Des interrogations quant à l’indépendance des organismes choisis pour les analyses sol-air-eau et la gestion de la pollution.

Des inquiétudes subsistent pour les propriétaires riverains des rus et de la Mauldre ; impacts sur les arbres, possibilité d’utiliser l’eau pour abreuver les chevaux, pour arroser les cultures maraichères et levé de l’interdiction de puiser dans les puits, impacts sur la faune.

Du côté des pécheurs une certaine impatience à la levée de l’interdiction de pêche.

Pour le Syndicat intercommunal des eaux de la Mauldre qui gère la distribution d’eau potable même impatience quant à la réouverture des points de captage.

Actualité : à la date du 15 Mars :

Par arrêté préfectoral : prolongation de l’interdiction de l’exercice de la pêche de loisirs et de la consommation de poissons pêchés sur les communes d’Autouillet, Boissy-sans-Avoir, Vicq, Neauphle-le-Vieux à laquelle s’ajoute des prescriptions spécifiques pour l’exercice de la pêche de loisirs sur « la Mauldre » sur les communes de Villiers-Saint-Frédéric, Neauphle-le-Vieux et Beynes.

Par contre pas de renouvellement de l’arrêté concernant les captages d’eau potable, l’utilisation des puits et des eaux des rus et de la Mauldre.

Notre ressenti :

Sur la gestion de l’accident : l’intervention du CEPOL puis le protocole mis en place par Total sous l’autorité de la préfecture est conforme aux attentes en pareil cas.

Sur l’anticipation du risque : comme nous l’avons souligné dans l’article précédent les riverains semblent particulièrement ignorants des risques liés à la présence de canalisations de transport de matières dangereuses sur leur commune. Par exemple un habitant d’Autouillet témoigne : « j’ai senti une odeur de pétrole le dimanche 24 à partir de midi », qu’a-t-il fait ? Rien… on imagine que s’il avait senti une odeur de gaz il aurait au moins appelé le 18. Autre témoignage d’une habitante de Boissy sans avoir « ma propriété est bordée par le ru, j’ai senti une forte odeur de pétrole ! » Qu’a-t-elle fait ? Elle a pris une photo du tracteur qui labourait à proximité du ru !

Cela illustre que les habitants sont, d’une part, inconscients des risques et d’autre part pas préparés à une réaction appropriée, à fortiori s’ils ne sont pas aidés en cela par leur municipalité.

L’accident ça n’arrive pas qu’aux autres !

Et vous, êtes-vous concernés par les risques ?

Pour le savoir consultez le site Géorisques à l’adresse http://www.georisques.gouv.fr/

Saisissez le nom de votre commune (par exemple Autouillet) puis onglet « descriptif des risques » ensuite on vous propose un paragraphe « Informations sur les risques », cliquez sur « canalisations de matières dangereuses » vous verrez apparaitre cette carte :

Pour savoir si votre commune s’est préparée à gérer une crise tapez sur le paragraphe :

« Documents d’information préventive « (DICRIM, DDRM, PCS).

Si votre commune n’est pas dotée de ces documents interpelez votre maire sur leur élaboration.

En savoir plus :

http://www.yvelines.gouv.fr/Actualites/Fuite-d-hydrocarbures-sur-le-pipeline-d-Ile-de-France

 

Auteur : Corinne Dumont, secrétaire générale d’Yvelines Environnement

ACTUALITES NATURE ET BIODIVERSITE
2018/11/01 - Faut-il piéger le Frelon asiatique ?
2018/11/01 - Guide de la biodiversité à l'usage des maires
2018/11/01 - Guide ABC à l'usage des communes - S'approprier et protéger la biodiversité de son territoire
2017/02/01 - Des observatoires pour découvrir les oiseaux du 'Bout du monde'

De par l’intérêt écologique exceptionnel du biotope du « Bout du Monde », le 15 novembre 2013, le Conseil Général des Yvelines a pris un Arrêté portant interdiction d’entrer sur le site.

Afin de sensibiliser le public et de permettre d’observer les oiseaux sans risquer de déranger, des travaux ont été réalisés.

  • Parcours pédagogique avec panneaux d’information

      

     

  • 3 Observatoires ornithologiques
  • Les observatoires 1 et 2 ont été installés en décembre 2013
  • L’observatoire 3 a été installé en décembre 2016

   

2019/02/15 - Les hirondelles vont bientôt revenir. Mais au fait quelles hirondelles ?

Les hirondelles vont bientôt revenir en Ile-de-France :

Les hirondelles sont parties massivement en septembre et vont bientôt revenir.

Mais au fait quelles hirondelles ?

En Ile de France on rencontre 3 espèces d’hirondelles (famille hirundinidés) :

L’hirondelle rustique, rurale et semi-rurale :

     

L’hirondelle de fenêtre, plutôt urbaine.

         

L’hirondelle de rivage, au niveau des berges des fleuves ou dans les carrières.

     

A ne pas confondre avec les martinets noirs (famille apodidés).

     

 La plupart des hirondelles sont en déclin.

 

 Les raisons sont connues et multiples, toutes sont causées par les interactions humaines :

  • Les pesticides et la suppression des haies et des mares.
  • La transformation de l’habitat rural, les matériaux et formes modernes de l’habitat urbain.
  • La destruction des nids.
 Petit rappel à la Loi  Les hirondelles et martinets sont intégralement protégées par la loi (individus et habitat/nids) (article L411-1 du code de l’environnement) et leur atteinte est punie (article L415-3) par une amende pouvant aller jusqu’à 15 000€ et/ou un an de prison.

Elles auront parcouru des milliers de kilomètres pour se reproduire chez nous. 

Alors si vous êtes propriétaire d’une maison ou d’une grange, réservez-leur le meilleur accueil, en plus elles portent bonheur !

ACTUALITES URBANISME
2013/12/07 - Remarques sur le PLU d'Epône lors de l'enquête publique
DOSSIERS DE PRESSE
Les crapauds déplacés pour aménager la zone d'activités
BILLETS D'HUMEUR
« De profondis »
« Carrières et biodiversité », ou « un autre regard »
« Ecoquartier de Mantes »
« Les Hautes Garennes » – Mantes-la-jolie

Retour à la page d’accueil

Les commentaires sont fermés.